Êtes-vous prêt pour ce que le sabbat a à vous offrir ?

Êtes-vous prêt pour ce que le sabbat a à vous offrir ?

Respecter le sabbat peut nous conduire à la révélation personnelle et cela doit commencer bien avant le début du sabbat.

Le sabbat peut devenir un vrai plaisir, si nous sommes prêts pour ce qu’il nous offre. Le Sauveur savait que nous devions préparer notre esprit pour participer pleinement aux choses sacrées de Dieu.

Dans 3 Néphi 17, Jésus, sachant que les gens avaient du mal à le comprendre, leur a dit de rentrer chez eux, de méditer ses paroles, de prier pour en comprendre le sens et de préparer leur esprit pour le lendemain, quand il allait de nouveau les instruire. Étudier et appliquer le modèle du Seigneur pour préparer le sabbat nous bénira considérablement.

580-1341678-3nephi.jpg

Dans 3 Néphi 17, le Sauveur a demandé aux gens de méditer, de prier et de se préparer à ce qu’il leur enseignerait le lendemain. Étudier et appliquer le modèle du Seigneur pour préparer le sabbat nous bénira considérablement.

Une rangée de chaussures du dimanche

Méthodiste fervente, ma mère m’a appris à honorer le dimanche sans mot dire. Chaque samedi après-midi, ma mère mettait du cirage liquide sur les chaussures de mes six jeunes frères et les disposait soigneusement sur le rebord d’une fenêtre ouverte pour qu’elles sèchent. La vue hebdomadaire de cette longue rangée de chaussures du dimanche qui séchaient sur le rebord de la fenêtre m'a beaucoup appris quand j’étais enfant. Je comprenais que le dimanche était un jour à part, un jour où les chaussures usées pendant la semaine n’avaient pas leur place, un jour où il fallait offrir au Seigneur ce qu’il y avait de plus pur et de meilleur en nous.  Ma mère voulait honorer Dieu comme il convient et les chaussures cirées était une preuve de respect envers le jour du Seigneur. J’apprenais le samedi qu’il fallait se préparer soigneusement pour le lendemain.

Une lettre d’amour destinée à notre Père céleste

Se préparer pour le dimanche prend un avant-goût de sainteté tandis que nous nous concentrons mentalement et spirituellement ; cela montre au Père que nous aimons ce jour Linda Reeves, deuxième conseillère dans la présidence générale de la Société de Secours, m’a dit : « Quand je prends le temps, le samedi, de me préparer pour le dimanche, c’est presque comme si j’envoyais à notre Père céleste une lettre d’amour, lui montrant qu’il est la personne qui compte le plus dans ma vie. Il répond en me faisant ressentir son amour, pour que je sache qu’il apprécie le temps que je passe à me préparer pour le sabbat. »

Ézéchiel, le prophète, a déclaré : « Sanctifiez mes sabbats, et qu'ils soient entre moi et vous un signe auquel on connaisse que je suis l'Éternel, votre Dieu. (Ézéchiel 20:20). Comment sanctifions-nous les sabbats du Seigneur ?

Une église où règne le calme

Si nous sommes prêts à adorer Dieu lorsque le dimanche arrive, nous modifions l'atmosphère de l'église en y apportant le recueillement. Pensez à ce que vous ressentiriez en entrant dans une salle de culte remplie de membres de la paroisse assis tranquillement et écoutant avec attention la musique du prélude. Dans un tel cadre, nous pouvons nous concentrer sur le but de la réunion, ressentir l’Esprit et recevoir l’inspiration. Notre cœur et notre esprit sont prêts à entendre la vérité si nous chantons le cantique de Sainte-Cène en prêtant attention à des paroles telles que :

« Quand nous revoyons le passé, nous savons que nous devons nous repentir ;
c’est un chemin de justice qui mène à toi, car c’est celui que tu as suivi.
Nous cherchons avec une intention réelle à obtenir de toi le pardon.
Nous prenons la Sainte-Cène avec l’engagement d’accomplir ton œuvre ».




(« As Now We Take the Sacrament », Hymns, no. 169.)

Un témoignage d’alliance

Pendant la distribution de la Sainte-Cène, nous laissons le sacrifice expiatoire de Jésus-Christ nous imprégner personnellement. Cela constitue le summum du sabbat. En prenant les emblèmes du sacrifice expiatoire, nous témoignons publiquement que nous faisons alliance avec notre Père céleste de garder les commandements, de toujours nous souvenir du Sauveur et d’être disposés à prendre son nom sur nous.

Nous disons symboliquement à Dieu et aux hommes que nous reconnaissons l'expiation de Jésus-Christ, que nous l'intégrons à notre âme et que nous voulons que son sang expiatoire soit appliqué à notre vie. En ce moment sacré, nous confirmons que nous avons besoin du Rédempteur en permanence, que nous voulons obtenir son pardon et sa bénédiction et que nous nous engageons à respecter les alliances que nous avons contractées. 

Sanctifier le sabbat durant toute la journée nous garantit que le Seigneur nous accordera de grandes bénédictions. Le jour du sabbat ne se limite pas à trois heures de réunions ! Nous pouvons considérer que chaque heure du dimanche est sacrée et employer les mots « se souvenir toujours de lui » tout au long de ce saint jour. Ainsi, l’esprit de cette journée remplira notre foyer.

Y a-t-il des petits changements dans nos habitudes dominicales qui pourraient éloigner les distractions du monde et apporter un ressourcement spirituel ? 

Un vie de disciple plus intense

Prendre le pain et l’eau sanctifiés avec reconnaissance et humilité feront de nous de nouvelles créatures, nées spirituellement, comme Paul l’a enseigné dans 2 Corinthiens 5:17. Semaine après semaine, les efforts pour conformer notre vie à l’alliance de la Sainte-Cène produisent en nous un changement. Notre vocation de disciple s'approfondit lorsque nous nous préparons à sanctifier le sabbat et à offrir nos vœux en justice (voir D&A 59:11) ; nous recevons alors l’inspiration du Saint-Esprit, oui, la révélation personnelle, dans notre vie quotidienne.

Lorsque nous entamons chaque dimanche en étant préparés et avec une attitude respectueuse, notre compréhension du sabbat s'approfondit et nourrit spirituellement tous les membres de notre famille. La foi au Seigneur grandira dans notre foyer si nous apportons la révérence du sabbat dans nos lieux de vie.

Tout comme à l’église, respecter ce qui est divin au sein du foyer apporte un esprit de vérité et de connaissance. Se préparer soigneusement et participer au jour du Seigneur feront du sabbat un délice à l’église et au foyer.