Des Saints des derniers jours représenteront la République Dominicaine aux Jeux Olympiques de Tokyo

Alejandra and Josue
Josue Dominguéz
Josué Domínguez

Josué Domínguez et Alejandra Aybar sont deux jeunes nageurs dominicains qualifiés respectivement pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2021, qui débuteront le 23 juillet 2021. Les deux athlètes sont membres de L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Josué Domínguez âgé de 24 ans, suit une licence en Biochimie de l’Université Brigham Young (BYU) aux États-Unis, en même temps il consacre 20 heures chaque semaine à la natation et travaille dans un groupe de recherche dans la même université.

Il raconte que depuis très petit il a démarré sa carrière en tant qu’athlète. Au début il craignait de nager, mais au fur et à mesure il a commencé à développer une passion pour le sport, par lequel le travail en équipe l’a aidé à surmonter ses limites pour devenir ce qu’il est aujourd’hui.

Il souligne que le succès obtenu est dû en grande partie à une phrase que sa mère lui répétait quand il était enfant, attribuée à Gordon B. Hinckley, qui était à l’époque le président de l’Église : “Nous devons rechercher l’excellence dans tout ce que nous faisons”.

Aussi il affirme que l’écriture qui se trouve dans Josué 1 : 9, lui a permis d’être concentré sur ses objectifs et sa performance en tant que nageur : “Ne t’ai-je pas donné cet ordre : Fortifie-toi et sois courageux ? Ne t’effraie pas et ne t’épouvante pas, car l’Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras”. Il encourage les jeunes à “chercher le but de ce à quoi ils se consacrent, parce que cela leur permettra de le réaliser avec passion”.

Josué a servi en tant que missionnaire de l’Église dans la Mission Puebla Sur au Mexique. “L’œuvre missionnaire m’a aidé à comprendre comment Dieu me parle et à rechercher Son aide”, dit Domínguez, qui a remporté différentes médailles, étant le premier lors des jeux célébrés par la Confédération de l’Amérique Centrale et de la Caraïbe des Amateurs de la Natation (CCCNA) en 2011. De plus, durant l’année 2019, il remporte la médaille d’or sur 100 et 200 mètres brasse.

De la même façon, en mars 2021, il a fait la République Dominicaine entrer dans l’Histoire lorsqu’il est devenu le premier nageur dominicain à concourir aux Championnats Universitaires en Division I NCAA de natation, en représentant Brigham Young University à Greensboro en Caroline du Nord aux États-Unis. En mai 2021, il a établi le record absolu sur 100 mètres brasse.

Alejandra Aybar
Alejandra Aybar

De son côté, Alejandra Aybar est une jeune athlète paralympique avec une foi ferme en Dieu, promotrice de bons principes et valeurs, qui exprime sa reconnaissance pour ses objectifs atteints.

“Ces jeux sont un rêve devenu réalité. Durant les trois dernières années, chaque jour cela a été mon but de me lever et de donner le meilleur dans l’eau, sachant que par les sacrifices arrivent les bénédictions”, exprime Aybar.

Alejandra souffre d’une maladie génétique appelée ostéogenèse imparfaite (communément connue sous le nom “os de verre”), qui provoque une faiblesse dans les os, mais cela ne l’arrête pas dans son développement professionnel et spirituel.

“Ma plus grande difficulté réside dans la nature de mon corps, le renforcer et lui apprendre à utiliser ce qu’il a de la manière la plus efficace, le discipliner en d’autres termes, donner le meilleur et ne pas renoncer encore à cause de la douleur et surtout être ouverte aux corrections pour continuer à évoluer. Je comprends et je sais que les difficultés font partie du processus, et qu’elles sont là pour que nous réalisions tout notre potentiel”, dit Aybar.

“La course la plus difficile a été celle du 100 mètres brasse” commente Aybar, une passionnée des compétences, qui dit malgré ses difficultés motrices sur la terre ferme, dans l’eau elle se sent libre.

Alejandra a toujours eu le soutien de son entraîneur Gálvez Capriles, le soutien d’un psychologue sportif, mais ne délaisse jamais l’aide spirituelle. “Avant de me jeter dans la piscine, je demande au Père Céleste de bénir mon entraînement et évidemment, je fais ma part”, souligne-t-elle.

Sur le plan professionnel, elle est diplômée de l’Ingénierie Industrielle avec une expérience professionnelle dans le domaine des dispositifs médicaux. Elle a gagné la première médaille pour la République Dominicaine comme nageuse paralympique lors des Jeux Panaméricains de Lima au Pérou en 2019 dans l’épreuve du 100 mètres brasse.

Alejandra est aussi une oratrice de motivation connue et active dans l’inclusion qui a été la figure de différentes campagnes nationales et internationales pour promouvoir une société plus inclusive.