Faites ceci en souvenir de moi

Faites ceci en souvenir de moi
L'Israël  antique connut de grandes pénuries durant sa captivité en Egypte. Jésus-Christ, le Fils de Dieu, et  Jéhovah de l'Ancien Testament, manifesta son pouvoir infini par l'intermédiaire de Son prophète  Moïse.  A celui-ci furent octroyées les clés du rassemblement ou de la libération du peuple d'Israël de cette captivité.  Des plaies désastreuses furent déversées sur le peuple égyptien  afin qu'il se soumette à la volonté de Jéhovah.  La dernière plaie fut que l'Ange Exterminateur  tua tous les premiers nés d'Egypte.  Les familles du peuple d'Israël échappèrent à cette débâcle, en sacrifiant, chacune,  un agneau sans défaut, en peignant les linteaux de leurs portes avec le sang et en le consommant en totalité.  Le peuple fut libéré et pourvu de vivres et de biens pour le voyage par l'empire égyptien vaincu.
Hugo-E-Martinez-140x170.jpg

Dans sa fuite rapide d'Egypte, le peuple cessa de manger du pain levé, à cause du temps que cela prenait de le faire.  Les pains sans levain ne lèvent pas comme ceux dont la pate est avec de la levure. Afin de se souvenir, chaque année,  de cette libération, on institua parmi les Israelites la Fête de la Pâque. Le premier jour, un agneau blanc, sans tâche ni défaut, était sacrifié par chaque famille et consommé en totalité.  Ensuite, le pain sans levain était mangé pendant sept jours afin de se souvenir du départ précipité d'Egypte. Les carences de ces jours en Egypte étaient rappelés en accompagnant ces pains d'herbes amères.  Jésus-Christ célébra la Fête de la Pâque avec ses disciples , dans un lieu préparé par eux dans Jérusalem, laquelle fut son dernier souper en tant qu'homme sur terre. En ces jours là, il avait déjà annoncé Sa mort prochaine et Sa résurrection qui suivrait.

Pendant cette célébration traditionnelle de la Pâque, notre Sauveur Jésus-Christ institua la Sainte-Cène, afin que Son peuple se souvienne de Son sacrifice et des alliances qui nous  permettent de recevoir le pardon de nos péchés et de progresser spirituellement jusqu'à la perfection.[1]  Elle sert aussi à nous rappeler que, par  Sa résurrection,  Il triompha de la mort.  Sa tombe était vide, le troisième jour, quand les femmes vinrent pour achever les préparations traditionnelles des funérailles juives.  Jésus-Christ vainquit la mort et ouvrit le chemin afin que nous puissions nous-mêmes vaincre les deux morts, celle physique et celle spirituelle.

De nos jours, nous célébrons avec grand révérence, la Sainte Cène, tous les dimanches afin de nous souvenir  du sacrifice expiatoire de Jésus-Christ.  Il a dit '...Faites ceci en souvenir de moi'.[2]  De cette façon, nous renouvelons  et nous nous souvenons chaque semaine,  de nos alliances  faites avec Jésus-Christ lors de notre baptême. Nous nous souvenons de l'alliance que nous prendrions sur nous Son nom, nous  souviendrions  toujours de Lui et garderons Ses commandements.  La promesse particulière est que nous pourrions toujours avoir son Esprit avec nous. [3]

Le manuel 'Prêchez Mon Evangile' (PME) mentionne : “En étant baptisés et confirmés, les convertis  font des promesses sacrées d'obéir et de servir Dieu pour le reste de leur vie, ainsi que d'apporter  de l'aide aux autres. Ils deviennent candidats au salut dans le royaume céleste.”[4] Il est extrêmement important de se souvenir de ces alliances contractées avec Jésus-Christ et d'agir avec diligence. PME continue en disant  “Pour recevoir les bénédictions promises, ils doivent persévérer  jusqu'à la fin dans la foi en Jésus-Christ”.[5]

A travers le monde, la réunion la plus sacrée du dimanche, dans nos lieux de réunion,  est la réunion de Sainte Cène. Il nous a été enseigné, que en plus de renouveler  nos alliances du baptême en participant à la Sainte Cène,  'les autres objectifs de la réunion de Sainte Cène sont : d'adorer Dieu,  d'enseigner l'Evangile,  d'accomplir des ordonnances,  de diriger les affaires de la paroisse et de fortifier la foi et le témoignage.”[6]  La préparation de nos dirigeants et de nos membres  pour aider à la planification et à l'exécution de ces réunions doit se faire avec une totale dévotion et diligence. La pleine  participation active de toutes les personnes présentes, invite l'Esprit Saint, ce qui permet l'accomplissement des objectifs mentionnés.

Quand je servais comme évêque dans la paroisse de Arecibo, Puerto Rico, mon épouse  Nuria et moi avions cinq enfants en bas âge: trois filles et deux garçons. Ils étaient suffisamment actifs, pour que, depuis le pupitre, pendant la réunion de Sainte cène, je voyais avec préoccupation mon épouse s'occuper  de deux ou trois d'entre eux  dans leurs pleurs, leurs courses, leurs visites aux toilettes, ou leurs cris. Mon cœur se tournait sur elle pour cette tâche constante qui était de pouvoir les contenir tous.  Le président  Thomas S. Monson  dit à une occasion, avec son fameux sens de l'humour,  que les enfants sont inquiets  parce qu'ils sont 'des esprits adultes dans de petits corps'.[7]   Jésus-Christ dit “… Laissez  les petits enfants et ne les empêchez pas de venir à moi,  car le royaume des cieux est pour ceux qui leurs ressemblent.”[8]  Je remercie infiniment les mères et les pères  qui amènent leurs enfants à l'Eglise.  Ils recherchent la manière de garder leurs enfants dans les meilleures conditions possibles.  Parfois, ils doivent sortir dans les couloirs pour calmer un enfant.

Finalement,  je partagerais huit aspects de la réunion de Sainte Cène que je considère importants pour s'assurer que s'accomplissent avec succès ses objectifs:

  1. L'Episcopat planifie les réunions de Sainte Cène par anticipation.
  2. Il faut aider des personnes ayant un discours à le préparer et le pratiquer  bien avant la réunion.  Elles doivent respecter le temps qui leur est assigné. L'Evêque peut indiquer s'il y a un changement dans le temps disponible avant qu'elles ne s'adressent à la congrégation.
  3. La musique appropriée invite le Saint Esprit. Il doit y avoir un prélude musical et de la même manière, un postlude.
  4. La congrégation  doit participer en chantant les hymnes. Ils doivent être sélectionnés par avance et  en conformité avec les thèmes  désignés.
  5. Il doit y avoir un chœur de paroisse qui chante au moins une fois par mois à la réunion de Sainte Cène.  Des présentations musicales spéciales peuvent aussi inviter la présence du Saint Esprit à la réunion.
  6. Il doit y avoir un accompagnement musical aux hymnes, soit que quelqu'un joue du piano, soit à l'aide d'un enregistrement.
  7. Le recueillement doit être actif et non passif.
  8. Nos vêtements doit être traditionnels, pudiques et appropriés selon les instructions reçues des dirigeants de prêtrise.

La célébration des réunions de Sainte Cène réussies  nous permettra de plaire et de donner louange à notre Seigneur Jésus-Christ de manière à ce  qu'Il déverse pleinement les bénédictions promises sur ceux qui y participent dignement. Nos vies seront meilleures ce  faisant, en souvenir de Lui et à Sa manière parce que nous serons pleins de sa lumière et que, jamais,  nous ne l'oublierons.

 


[1] Matthieu 26:26-28

[2] Luc 22:19

[3] D. & A. 20:77

[4] Prêchez mon Evangile, section 12

[5] Idem

[6] Manuel 2, 18.2.2

[7] Dit dans son message  lors de la première conférence de pieu des Caraïbes à  San Juan, Puerto Rico, en Janvier  2004.

[8] Matthieu 19:14