Le pouvoir de la prière

Le pouvoir de la prière
Le 7 février 2004, j’étais avec ma femme dans un hôtel de Gijon, dans le nord de l’Espagne où se trouve la mission de Bilbao que je présidais. Quand nous avons terminé de dîner, j’ai jeté un coup d’œil à mon téléphone pour voir s’il y avait des messages que je n’avais pas encore vus. J’ai remarqué qu’il y avait un appel d’un de nos missionnaires. J’ai regardé de qui il s’agissait et j’ai rappelé.
claudio-d-zivic-140x175.jpg

Quand il a décroché, nous nous sommes salués et je lui ai demandé ce qu’il voulait. Surpris, il a répondu qu’il ne m’avait pas appelé. J’ai soutenu que mon téléphone avait affiché un appel venant de lui mais il a réaffirmé ne pas avoir appelé. Notre conversation s’est arrêtée là.

Cinq minutes plus tard, il appelait pour dire : « Frère, en ce moment, j’ai un problème qui me préoccupe vraiment. J’ai prié le Seigneur à ce sujet et je lui ai demandé de l’aide pour savoir ce que je devais faire. Je ne voulais pas vous appeler mais, alors que je priais, c’est vous qui avez appelé. Cela m’a vraiment surpris car je n’avais pas cherché à vous joindre. J’ai alors su que le Seigneur voulait que je vous parle tout de suite. »

Nous avons parlé pendant un petit moment et le problème a été résolu.

Deux jours après je lui ai encore demandé s’il ne m’avait pas quand même appelé ce soir là. « Non, a-t-il répondu. C’était la main du Seigneur ». Il m’a montré le journal d’appels de son téléphone et aucun ne m’était destiné.

Dans le Guide des Écritures, à la section sur la prière, on lit : « Le but de la prière n’est pas de changer la volonté de Dieu, mais d’obtenir pour nous-mêmes et pour d’autres des bénédictions que Dieu est déjà disposé à accorder mais que nous devons demander pour les obtenir. »

Comme c’est intéressant ! Nous devons solliciter des bénédictions pour pouvoir les recevoir, si c’est la volonté de Dieu. Que se passerait-il si nous obtenions tout ce que nous voulons sans jamais le demander ? Notre relation avec notre Père céleste serait certainement très distante, voire complètement dépassée. Quand nous savons que nous avons besoin de demander ce dont nous avons besoin, cela augmente notre humilité, améliore notre communication avec lui et  notre spiritualité, notre dévotion et notre désir de ces choses grandissent. De cette manière, Dieu veille à ce que notre progression soit continue et régulière.

Le Seigneur dit : « Sois humble, et le Seigneur, ton Dieu, te conduira par la main et te donnera la réponse à tes prières » (D&A 112:10). Quelle bénédiction fabuleuse ! Notre Père céleste nous donnera ce qui est le mieux pour nous et pour nos semblables, même si parfois il est difficile pour nous de comprendre des réponses qui peuvent être contraires à ce que nous voulons.

Alma a enseigné à son fils, Hélaman : « Consulte le Seigneur dans toutes tes actions, et il te dirigera dans le bien » (Alma 37:37).  Comme ce missionnaire d’autrefois, nous devons faire les choses que notre Père céleste veut que nous fassions afin de ressentir la paix dont nous avons besoin. Cet appel inexplicable était sans l’ombre d’un doute la réponse à la prière d’un jeune missionnaire sincère.

Je témoigne que la réussite dans cette vie, telle que le Seigneur la conçoit, est fondée sur les réponses aimantes que nous recevons de notre Père céleste quand nous demandons la réalisation des désirs justes de notre cœur.