Prendre soin des pauvres et des nécessiteux en tant que vrais disciples du Christ

Prendre soin des pauvres et des nécessiteux en tant que vrais disciples du Christ
    Jacques a dit:  “ Si quelqu'un croit être religieux , sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine. La religion pure et sans tache devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins  et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde.” (1).  Je dirais que la vraie Religion commence en se préservant  soi-même des souillures du monde.
Gamiette, Claude-140 x

Devenir  disciples  du Christ.

Devenir  disciples  du Christ.

   Quand quelqu'un vient au Christ, il est invité à se repentir et à changer afin de recevoir une rémission de ses péchés.  Ce processus  décrit par Mormon nous aide à voir l'importance de garder les commandements dans notre vie: “Et les prémices du repentir c'est le baptême; et le baptême vient par la foi pour accomplir les commandements ; et l'accomplissement des commandements apporte le pardon des péchés; et le pardon des péchés apporte la douceur et l'humilité de cœur; et à cause de la douceur et de l'humilité de cœur vient la visitation du Saint -Esprit, lequel consolateur remplit d'espérance et d'amour parfait, amour qui subsiste par la diligence dans la prière, jusqu'à ce que vienne la fin, lorsque tous les saints  demeureront avec Dieu.” (2)

Le premier mille de l'apprentissage pour un disciple.

Le premier mille de l'apprentissage pour un disciple.

    Le premier mille de l'apprentissage  serait pour les membres de l'Eglise de rechercher  à garder les commandements  ce qui permettrait à l'expiation de purifier leurs vies  et d'être sans les souillures  du Monde.  Cela devrait inclure de garder le Jour de Sabbat saint,  d'observer la loi de chasteté, la parole de sagesse,  d'être honnête dans notre dîme  et de renouveler nos alliances du baptême chaque semaine.  Cette obéissance fidèle conduit à la rémission des péchés et à la visitation du Saint-Esprit, qui nous remplit d'espérance et d'amour parfait.

Beaucoup d'entre nous avons senti la douce paix qui vient en gardant les commandements de Dieu et  l'amour qui grandit dans nos cœurs. Et nous nous réjouissons et rendons témoignage de la nature divine de l'évangile de Jésus-Christ rétabli, pendant que nous expérimentons les changements dans nos vies. Nos familles ont été bénies avec une plus grande force, et,  en payant une dîme honnête, nous avons vu les écluses des cieux  s'ouvrir et avons reçu des bénédictions sans nombre.

Le second mille de l'apprentissage  pour un disciple.

Le second mille de l'apprentissage  pour un disciple.

    Le roi Benjamin, invitant son peuple qui avait reçu une rémission de ses péchés,  à rechercher à conserver cet état , dit:  ”Et maintenant, pour les choses que je vous ai dites, c'est- à- dire pour conserver de jour en jour le pardon de vos péchés,  afin de marcher innocents devant Dieu, je voudrais que vous accordiez de vos biens aux pauvres, chaque homme selon ce qu'il a, comme nourrir les affamés, vêtir les nus, visiter les malades en leur apportant du soulagement, tant spirituellement que temporellement, selon leurs besoins.”  (3).

 Jacob, enseignant les  Néphites,  donna les mêmes principes: “Pensez à vos frères comme à vous mêmes, et soyez amicaux  envers tous et généreux  de vos biens, afin qu'ils soient riches comme vous.  Mais avant de rechercher la richesse, recherchez le royaume de Dieu.  Et  lorsque vous aurez obtenu  l'espérance  dans le Christ, vous obtiendrez la richesse, si vous la recherchez; et vous la rechercherez avec l'intention de faire le bien: pour vêtir les nus, et pour nourrir les affamés; et pour délivrer les captifs, et pour apporter du soulagement aux malades et aux affligés.” (4).  L'invitation à prendre soin des Pauvres et des Nécessiteux est un thème central de l'évangile et  se retrouve à travers toutes  les écritures sacrées.

 Le Seigneur enseigna que ceux dont l'apprentissage les conduirait  à prendre soin des Pauvres et des Nécessiteux  hériteraient la vie éternelle  alors que ceux qui ne le font pas n'hériteront pas des mêmes bénédictions.  Prendre soin du Pauvre et du Nécessiteux est donc essentiel  à notre progression et à notre salut.  

Qui sont les Pauvres et les Nécessiteux ? Et comment pouvons nous en prendre soin ?

Qui sont les Pauvres et les Nécessiteux ? Et comment pouvons nous en prendre soin ?

   Dans Moïse 7:18  nous lisons que quand Sion sera établie il n'y aura aucun pauvre parmi  eux. La pauvreté commence quand une personne ne peut pas subvenir à ses besoins . Quand cela devient un état chronique, la personne est considérée comme pauvre.  Certaines circonstances peuvent amener quelqu'un qui se suffisait à lui-même habituellement,   à être incapable de continuer à le faire pour un temps;  cette personne pourrait alors être considérée comme nécessiteuse. Dans les deux cas le Seigneur invite ses disciples à secourir et à prendre soin de ceux qui ne peuvent le faire par eux-mêmes.

  C'est seulement par une attitude constante de recherche  des pauvres et des nécessiteux que nous serons capables de les identifier  et de voir les occasions de les servir.

 Jacob et le roi Benjamin nous invitent, tous deux, à partager de nos biens  avec les pauvres, à les visiter et à les servir.

Partager de nos biens:

Partager de nos biens:

   Le minimum de ce que représentent nos biens  pourrait être  l'engagement sincère chaque mois  d'un jeûne et de payer une offrande de jeûne généreuse. Isaïe nous rappelle le jeûne qui est agréable  à Dieu: ” Voici le jeûne auquel je prends plaisir : Détache les chaines de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvois libres les opprimés, et que l'on rompe toute espèce de joug; partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile;  si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable.” (5).  Jeûner et payer une offrande de jeûne généreuse  est donc une partie intégrante de notre apprentissage comme disciple du Sauveur et un moyen d'aider à pourvoir aux besoins des Pauvres et des Nécessiteux.

Les bénédictions qui en découlent sont précieuses: 'Alors ta lumière poindra  comme l'aurore, et ta guérison germera promptement; ta justice marchera devant toi, et la gloire de l'Eternel t'accompagnera. Alors, tu appelleras, et l'Eternel répondra; tu crieras, et il dira: Me voici! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, les gestes menaçants et les discours injurieux, si tu donnes ta propre substance à celui qui a faim, si tu rassasies l'âme indigente, ta lumière se lèvera sur l'obscurité, et tes ténèbres seront comme le midi. L'Eternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, et il redonnera de la vigueur à tes membres; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas.” (6)

Visiter les Pauvres et les Nécessiteux:

Visiter les Pauvres et les Nécessiteux:

    Le Seigneur nous procure toujours les moyens pour accomplir les choses qu'Il nous commande.  L'invitation à visiter les pauvres  et les nécessiteux  afin de comprendre leurs besoins et de les servir est mieux faite, à la manière du Seigneur,  à travers nos responsabilités  de prêtrise comme instructeurs au foyer et sœurs visiteuses.  Il a été assigné à chacun de nous des membres ayant des besoins spéciaux,  des nouveaux membres ou des membres réactivés qui tous ont  un grand besoin d'amour, de service, d'autonomie spirituelle et temporelle. Les paroles du Sauveur ne pourraient-elles pas s'appliquer à nous en tant que visiteurs au foyer ou sœurs visiteuses ?  'Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j'ai eu faim, et vous m'avez donnez  à manger; j'ai eu soif , et vous m'avez donné à boire; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli; j'étais nu, et vous m'avez vêtu; j'étais malade , et vous m'avez visité; j'étais en prison, et vous  êtes venus vers moi. Les justes lui répondront: Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire ? Quand t'avons-nous vu étranger, et t'avons-nous recueilli; ou nu, et t'avons-nous vêtu ? Quand t'avons-nous  vu malade , ou en prison, et sommes nous allés vers toi ?  Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité,  toutes les fois que vous avez fait  ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites.' (7).  Quand avons-nous considéré notre responsabilité  d'instructeurs au foyer comme une partie intégrante de notre qualification à la vie éternelle ?  Tout en apprenant à visiter et à servir ceux  qui ont des besoins tant spirituels que temporels , en tant qu'agent du Seigneur, notre capacité à ressentir et à aimer est mise à l'épreuve et s'améliore par nos services fréquents.   Quels bénédiction  et privilège le Seigneur nous a donnés de servir nos frères dans le besoin et de travailler à notre transformation en développant l'amour pur du Sauveur.

Leur apporter assistance:

Leur apporter assistance:

    Tous les détenteurs de la prêtrise ont le privilège d'apporter les tendres grâces du Seigneur à tous ceux qu'ils servent, et qui sont dans le besoin. Toutes les ordonnances de l'évangile apportent la paix  et le soulagement à ceux qui les reçoivent, les Sacrements à ceux qui sont grabataires,   une bénédiction aux malades,  les ordonnances vicariales pour les décédés, aidant  d' autres à venir au Temple et recevoir les plus hautes bénédictions  de l'évangile. Toutes sont autant de différentes manières  que la prêtrise peut administrer à ceux qui sont dans le besoin. 

Les vrais disciples de Jésus-Christ.

Les vrais disciples de Jésus-Christ.

    Vraiment,  la religion pure est de visiter et de prendre soin des pauvres et des nécessiteux  et de nous garder nous-mêmes sans tache devant le Seigneur. En nous efforçons d'atteindre cet idéal, les fondations de Sion sont plantées et  le Royaume du Sauveur est en train de s'établir. La charité s'élève de la terre et invite les cieux à venir.  En évaluant notre qualité de disciple du Maître  nous devrions considérer nos efforts à prendre soin des pauvres et des nécessiteux  à la manière du Seigneur et chercher à garder tous ses commandements.   Le Maître, en annonçant son ministère, dit: ” L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m'a envoyé pour guérir  ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance , et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés...' (8).  Puissions-nous continuellement nous engager en vrais disciples.

Références:

  1. Jacques 1:26-27.
  2. Moroni 8:25-26.
  3. Mosiah 4:26.
  4. Jacob 2:17-19.
  5. Isaïe 58:6-7
  6. Isaïe 58:8-11.
  7. Matthieu 25:34-40.
  8. Luc 4:18.